Rassemblons nous et mobilisons nous pour que ça change

Arcueillaises, Arcueillais,

Notre ville et notre pays ont beaucoup souffert durant la pandémie. Des solidarités se sont organisées dans notre ville. Des héros du quotidien ont tenu notre société à bout de bras. Nous les en remercions. Désormais, la vie reprend avec prudence son cours et la démocratie reprend ses droits.

Je tiens à remercier toutes celles et tous ceux qui nous ont fait confiance au premier tour de l’élection municipale. En effet, une très large majorité de la population a rejeté le projet de l’équipe sortante. Preuve que la ville est animée par une volonté de changement, les électeurs ont davantage fait confiance aux listes d’oppositions citoyennes qu’à celle de la majorité sortante.

Hélas, Christian Métairie n’est toujours pas conscient de son échec. Malgré une dizaine de démissions du conseil municipal en cours de mandat, malgré les condamnations qui ont animé la chronique judiciaire, malgré leur union de façade qui ne trompe plus personne. Nous ne voulons plus recommencer avec ceux qui ont fait si peu et sont en échec : échec sur la propreté, échec sur la sécurité, échec sur la prévention, échec sur le bétonnage, échec sur la gestion du personnel communal, échec sur la jeunesse, échec dans l’attention à nos aînés... Et sans parler de l’écologie de façade…

La période de crise sanitaire a mis en lumière l’incompétence de Christian Métairie et de son équipe avec une gestion de la pandémie fautive, hésitante, peu réactive, attentiste : incapable d’être à la hauteur des responsabilités. Et comme d’habitude avec eux, c’est toujours la faute de quelqu’un d’autre…

Avec « Arcueil notre ville », nous sonnons la mobilisation générale. Il est temps de s’engager pour changer. Être constructif, pragmatique, ouvert et moderne. Réinventer la politique locale pour mieux anticiper les défis à venir. Le temps est venu de reconnaitre dans notre ville que la compétence prime sur le copinage. Il est temps de répondre au sentiment d’abandon. Il est temps d’enrayer le déclin de notre ville. Il est temps de mettre à l’œuvre la bonne gouvernance pour anticiper les défis de demain, voire d’aujourd’hui.

Face à ce système usé, en place depuis plus d’un quart de siècle et qui a dévoyé une certaine idée d’Arcueil, j’appelle au large rassemblement des arcueillaises, des arcueillais ainsi que des listes citoyennes présentes au premier tour car ensemble la victoire est possible.

J’ai la conviction que ce qui nous rassemble est plus fort que ceux qui voudraient nous diviser. Ce qui nous rassemble c’est l’intérêt général. Ceux qui veulent nous diviser représentent 30 ans de divisions stériles qui n’ont servi qu’à préserver les intérêts d’un clan au pouvoir.

J’en appelle au rassemblement de tous nos talents car ensemble nous donnerons un nouveau souffle à Arcueil, notre ville.

Bien à vous
Benoit Joseph

Catégorie : carnets