TOP 

Une alternance est enfin possible à Arcueil

Arcueillaise, Arcueillais,

Plus que jamais, notre ville est à la croisée des chemins.
Pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, une alternance est enfin possible à Arcueil.

Le contexte est à la hauteur de cet enjeu démocratique. Après 25 ans de cumul du pouvoir, cette municipalité menée par Christian Métairie a dévoyé une certaine idée d’Arcueil. Elle laisse une ville exsangue, sale, insécure et étouffante. La crise sanitaire a achevé de révéler l’amateurisme d’une équipe à bout de souffle, incapable d’anticiper, incapable de comprendre ses concitoyens, incapable de protéger les plus fragiles, incapable de mettre en œuvre un déconfinement volontaire et responsable.

Face à cette déliquescence, des enfants d’Arcueil se sont réunis, n’acceptant plus les renoncements et les condamnations judicaires. Vous les connaissez : Denis, Sarah, Amigo, Michèle, Kamel, Myriam, Erwann, Betty, Hugo… Ils ont fréquenté nos écoles, animé nos associations, tenu nos commerces... Chacune des rues d’Arcueil leur évoque un souvenir, un sourire ou un soupir. D’autres, arrivés plus récemment dans notre ville, portent les mêmes attentes et les mêmes espoirs. Ensemble, ils ont constaté que le futur promis par la municipalité était un présent déjà obsolète. Ensemble, ils ont dit Stop.

Vous nous avez portés en tête au premier tour, nous enjoignant de nous unir pour incarner un nouvel espoir. Nous l’avons fait : les listes « Arcueil, notre ville », « le Peuple d’Arcueil », et « une nouvelle équipe pour Arcueil », se sont unies pour donner un nouveau souffle à notre ville. Nous avons atteint près de 50% des voix et représentons la majorité de demain.

Nous sommes à l’image d’Arcueil et de la diversité de sa population : nous avons des opinions politiques, de gauche, du centre, de droite, des préoccupations écologiques, sociales et économiques. Je ne suis membre d’aucun parti. Mais, soutenue par des organisations, notre liste n’appartient à aucune : notre seule « étiquette » est le projet. Il est tout aussi, et même plus, social, écologique, rigoureux que d’autres et je défie quiconque d’y trouver une coloration politique partisane. Il est en tout cas tourné exclusivement vers la ville et ses habitants.

Il est temps de retrouver propreté et sécurité. Il est temps d’organiser une ville vraiment écologique et solidaire. Il est temps de mettre l’intérêt général avant les intérêts particuliers. Urbaniste et manager exécutif, je serai le maire qui réconcilie le tout Arcueil, celui qui se montre à la hauteur des enjeux avec courage et bienveillance.

Voilà le choix historique qui nous attend. Embrasser l’avenir d’Arcueil aux portes de Paris, ville lumière, ou céder à la peur, aux replis et au désespoir. J’ai confiance en la force de notre démocratie locale, en la volonté de changement que vous m’avez insufflée à chacune de nos rencontres.
Je crois en l’intelligence collective, en l’énergie vitale d’Arcueil cette ville que j’aime tant.
Ce dimanche, votez pour notre belle alliance citoyenne et donnez un nouveau souffle à Arcueil.

Fidèlement, Benoit Joseph

Catégorie : carnets